<<

стр. 5
(всего 9)

СОДЕРЖАНИЕ

>>

si le cheval n'avait servi que deux ans... 12. Название военного корабля, на котором
привезли останки императора с острова Св. Елены. 13. Наполеон выбрал
символом своего царствования пчелу. На гербе французских королей была
изображена лилия 14. Вершина, верхушка. 15. См. стр. 169, примеч. 10. 16. Le poele
(от лат. pallium, manteau) - покров на гроб. Поддерживать края этого покрова -
большая честь во Франции. (Ne pas confondre avec le poele qui chauffe la chambre,
ou la poele a frire!) 7. Лента ордена Почетного Легиона.
ТЕКСТ 57
LA TOUR EIFFEL
Vedette de Paris depuis plus de soixante-dix ans. (Hauteur: 318 m.-
Poids: 7000 tonnes seulement.)
C'est une grande dame, dit-on. Elle a la tete dans les nuages, les
pieds sur terre1 et une sante de fer2. Son age? plus de 70 ans. Son nom?
Tour Eiffel. Vedette depuis sa naissance (et meme avant) elle a suscite
bien des commentaires serieux ou badins3 quand elle n'a pas souleve des
polemiques passionnees...
154

Ainsi, nous sommes en 1887. Premiers coups de pioche des terras-
siers dans le sol du Champ-de-Mars: la construction de la tour est
commencee.
Aussitot, levee de boucliers4 contre cette intruse5. Une protestation
est adressee au ministere par des personnalites des Lettres et des Arts:
"Nous venons, ecrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs
passionnes de la beaute jusqu'ici intacte de Paris, protester de toutes nos
forces, de toute notre indignation au nom du gout francais meconnu (...)
contre l'erection, en plein c?ur de notre capitale, de l'inutile et
monstrueuse Tour Eiffel, que la malignite publique, souvent empreinte
de bon sens et d'esprit de justice, a deja baptisee du nom de "Tour de
Babel". Sans tomber dans l'exaltation du chauvinisme, nous avons le
droit de proclamer bien haut que Paris est la ville sans rivale dans le
monde. Au-dessus de ses rues, de ses boulevards elargis, le long de ses
quais admirables, du milieu de ses magnifiques promenades, surgissent
les plus nobles monuments que le genie humain ait enfantes. (...)
"Allons-nous donc laisser profaner tout cela? Car la tour Eiffel, c'est,
n'en doutez pas, le deshonneur de Paris. Chacun le sent, chacun le dit,
chacun s'en afflige profondement, (...) Lorsque les etrangers viendront
visiter notre Exposition, ils s'ecrieront, alarmes: "Quoi? C'est cette
horreur que les Francais ont trouvee pour nous donner une idee de leur
gout si fort vante?"
C'est signe: Charles Gounod, Alexandre Dumas, Charles Garnier,
Francois Coppee, Victorien Sardou, Leconte de Lisle, Guy de Maupas-
sant, Sully-Prudhomme, J.-K. Huysmans...
(Et puis, on s'habitua si bien a cette etrange construction que
Leconte de Lisle, le premier, vint faire son "mea culpa"):
"[Le poete a le devoir de saluer], dit-il, une audace magnifique, dont la
majeste suffit amplement a le satisfaire. Ce colosse rigide et froid peut lui
apparaitre comme un temoin de fer dresse par l'homme vers l'azur, pour
attester son immuable resolution d'y atteindre et de s'y etablir."
D'apres JEAN PREVOT. Europe.
Примечания:
1. Avoir la tete dans les nuages: быть мечтателем. Avoir les pieds sur terre:
напротив, быть реалистом. 2. On dit une sante de fer pour une sante a toute epreuve =
железное здоровье. Il y a encore ici un jeu de mots. Lequel? 3. Badins = шутливых,
юмористических. 4. Всеобщее возмущение, негодование. Римские солдаты
выражали недовольство полководцем, поднимая щиты. 5. Intrus = незаконно
вторгшийся, непрошеный гость.
155

ТЕКСТ 58
SUR L'ACTUELLE PLACE DE LA CONCORDE
L'execution de Louis XVI.
Le general Santerre entra1 le chapeau sur la tete. Le fameux bras-
seur2 du faubourg Saint-Antoine etait alors l'homme le plus populaire de
Paris; il devait en partie sa vogue a son bon c?ur - sa brasserie etait
devenue soupe populaire - mais aussi a l'excellence de sa biere qui
coulait a flots pour les patriotes. Il etait suivi des commissaires, d'une
deputation du departement et de deux gendarmes...
"Vous venez me chercher?
- Oui."
Louis alla chercher son testament et le tendit a un nomme Roux,
pretre assermente .
"Cela ne me regarde point, repondit l'homme, je ne suis pas ici pour
faire vos commissions, mais pour vous conduire a l'echafaud.
- C'est juste", soupira Louis XVI avec douceur.
"J'etais derriere le roi pres de la cheminee, ecrira plus tard Clery ; il
se tourna vers moi et je lui presentai sa redingote.
"- Je n'en ai pas besoin, me dit-il, donnez-moi seulement mon
chapeau.
"Je le lui remis. Sa main rencontra la mienne, qu'il serra pour la
derniere fois.
"- Messieurs, dit-il, je desirerais que Clery restat aupres de mon
fils qui est accoutume a ses soins. J'espere que la Commune accueillera
cette demande.
"Puis regardant Santerre:
"-Partons!
"Je restai seul dans la chambre, navre6 de douleur... Les tambours et
les trompettes annoncerent que Sa Majeste avait quitte la tour ..."
En ce soir du 21 janvier, Clery, tout en faisant semblant de
manger, n'a pas le courage d'interroger les commissaires pour
avoir des details. Mais, soudain, du jardin monte un cliquetis
d'armes. La porte s'ouvre quelques secondes plus tard. C'est
Santerre, suivi de quelques officiers. Il vient s'inviter a diner et,
tout aussitot, "avec un sang-froid sans egal", rapportera l'un des
convives, il se mit a raconter l'execution "sans en omettre aucune
circonstance".
156

Monte sur le plus beau cheval de sa brasserie - une beic-
gigantesque que les jour de foire on "deguisait" en elephant -, il avait
precede la voiture du condamne. Devant, derriere, un groupe
considerable de troupes a pied et a cheval, des canons et surtout des
tambours, une multitude de tambours, qui battaient sans relache Le
long du parcours - la rue du Temple et les Boulevards - de chaque
cote de la chaussee, quatre rangees de troupes; les rues etaient presque
desertes. Personne aux fenetres; a de distances rapprochees, de forts
detachements de grenadiers etaient masses; le soleil etait cache sous un
brouillard epais. (...)
A dix heures vingt, le cortege debouchait place de la Revolution -
notre actuelle place de la Concorde. Vingt mille hommes8 etaient
masses. Sur la terrasse des Tuileries, des curieux, deux rangs a peine,
regardaient avec des lorgnettes. Les tambour battaient toujours. La
voiture s'arreta au pied de l'echafaud. Le roi, sentant que la carrosse
n'avancait plus, leva les yeux, ferma son breviaire9 en maintenant le
doigt a la page qu'il lisait et se tournant vers l'abbe Edgeworth, lui
demanda:
"Nous voici arrives, si je ne me trompe."
Le pretre se tut et s'inclina. Louis rouvrit le livre et lut les derniers
versets du psaume inacheve. Le bourreau ouvrit la portiere. Des que le
roi fut descendu, trois aides l'entourerent et voulurent lui oter son habit,
mais il les repoussa avec fermete. Il enleva lui-meme sa veste, ouvrit
son col, puis s'agenouilla aux pieds de l'abbe lui demandant sa derniere
benediction. Comme il se relevait, les valets de Sanson10 s'approcherent.
"Que voulez-vous?
- Vous lier.
- Me lier? Non, je n'y consentirais jamais!"
Mais l'abbe murmura:
"Souffrez cet outrage, comme une derniere ressemblance avec le
Dieu qui va etre votre recompense."
Louis tendit ses mains.
"Faites ce que vous voudrez!"
Rapidement, les poignets furent lies derriere le dos avec un
mouchoir; les cheveux etaient coupes par Sanson. Appuye au bras
de son confesseur, le roi monta peniblement les degres raides de l'echa-
faud. Soudain, il ecarta le pretre et s'avanca avec vivacite jusqu'au bord
de la plate-forme. Il fit un signe aux tambours qui se trouvaient devant
lui et ceux-ci, impressionnes, s'arreterent de battre.
"Francais! cria le Roi avec une voix qui s'entendit jusqu'au bout de
la place, je meurs innocent; je pardonne aux auteurs de ma mort, je prie
157


Dieu que le sang qui va etre repandu ne retombe jamais sur la Frans
Et vous, peuple infortune..."
"- Je brandis aussitot mon sabre, racontait Santerre. Les tambours
commencent un roulement et l'on ne percoit plus une parole. Le roi
frappe du pied et leur crie de cesser; mes aides de camp pressent le
bourreau de faire son metier. Finalement, Sanson et ses valets entrainent
Louis et l'attachent. Il parlait sans cesse avec animation, sans qu'on
entendit rien, a cause des tambours, si ce n'est un cri affreux que la
chute du couteau etouffa."
ANDRE CASTELOT. Le Grand Siecle de Paris.
Примечания:
1. В тюрьму Тампль, где был заключен Людовик XVI. 2. Сантер был
пивоваром. Во время революции он командовал Национальной гвардией Парижа
3. Священник, присягнувший соблюдать гражданский кодекс прав духовенства
(1790) и признавший Революцию. 4. Камердинер Людовика XVI. 5. Парижская
Коммуна - собрание представителей народа, которое управляло Парижем.
6. Терзаясь. 7. Тампль - монастырь-крепость (построена тамплиерами, рыцарями
ордена Иреусалимского Храма, в XIII веке). Здесь в 1792 году была заключена
королевская семья. Тампль снесен в 1814 году. Теперь квартал, где он раньше
находился, называется кварталом Тампль. 8. 20 000 soldats. 9. Требник,
молитвенник. 10. Парижский палач в период Революции.
СЛОВАРЬ
(Гнездо существительного livre, которое имеет три корня: латин-
ские (liber, livre) и греческий (biblion). Объясните значение выделенных
слов: Louis XVI rouvrit le livre. - Les nouveaux epoux recoivent du maire un
"livret de famille" ou seront enregistrees les naissances a venir. - Meilhac et
Halevy ont ecrit le livret de beaucoup d'operettes; Meilhac et Halevy ont ete
les librettistes preferes d'Ojfenbach. - Ce libelle nuit plus a son auteur qu'a
celui qu'il attaque. - Veillez bien a la facon dont vous libellez votre
demande. - Mon ami possede une magnifique collection d'ex-libris. - Le
libraire m'a conseille d'acheter ce roman. - Toute la vitrine de la librairie est
consacree au nouvel academicien. - J'ai achete une Bible tres ancienne. -
A la Bibliotheque Nationale, il y a de tres nombreux bibliothecaires. -
La bibliographie des ouvrages consacres a Balzac remplit un volume entier. -
Mon ami adore les beaux livres: c'est un bibliophile passionne.

X
ОТ ПЛОЩАДИ
СОГЛАСИЯ К БОЛЬШИМ
БУЛЬВАРАМ

ТЕКСТ 59
HAUTE COUTURE ET MANNEQUINS
Voici un apercu de la vie que menent les "mannequins". On trouvera
dans notre tome IV ('La France et ses ecrivains) un texte satirique sur les
emotions du couturier presentant sa collection.
Ce petit monde ne ressemble en rien a l'image qu'on pourrait s'en
faire d'apres une legende de la Belle Epoque1 qui a la vie dure. On s'y
representait les mannequin: attendues2 sous le porche des maisons de
couture par des messieurs en pelisse don elles prenaient le bras pour
aller s'engouffrer frileusement dans des voitures dorees qu les menaient
vers des aventures non moins dorees. Aujourd'hui, ce sont leurs maris
qui les attendent, en grognant parce qu'elles sont en retard. A Vrai dire
la plupar d'entre elles s'en vont seules, en hate; elles sautent dans un taxi
ou dans le metro pour rentrer chez elles. Les plus favorisees roulent en
Simca3 comme de bonnes bourgeoises. (...)
On peut dire qu'en general un mannequin est une femme mince et
grande, mais toute definition standardisee et impersonnelle ne signifie
rien. Un mannequin doit etre, c'est-a-dire avoir sa vie propre; (...) C'est
dire qu'il faut des "jeunes filles"4 grandes, moyennes et petites, brunes
ou blondes, tres jeunes et un peu moins jeunes En depit de ces
dissemblances, il doit regner entre elles un style, une espece d'air de
famille, l'air de la maison ou elles travaillent.
Pour devenir mannequin, il faut d'abord apprendre a marcher. Ce
n'est pas facile. Bien des actrices et memes des danseuses son venues se
presenter a moi et ont ete, a leur grand etonnement, econduites5. (...)
Comme les robes reussies, les mannequins-nees son elegantes et
prennent leur maximum d'effet et d'expression. (...) Les Premieres6
houspillent7 le mannequin, car, pour leur chere robe, il n'y a jamais trop
'd'egards:
"Ne t'assieds pas, tu vas me la froisser!"
"Ne t'agite plus, tu vas deformer ton drape!"
A les entendre, on croirait que les modeles sont un objet de contem-
plation, une idole veneree qui, pour rien au monde, ne devrait remuer et
vivre. Elles disent "ma robe" comme l'apprenti du Moyen Age disait
"mon chef-d'?uvre". (...)
Une ou deux fois l'an, ma collection va prendre l'air8. On appelle
souvent les mannequins les "ambassadrices de l'elegance"; c'est bien en
effet, la Carriere9 -- leur carriere - qui les conduit parfois aux quatre
160

coins du monde: au Japon, en Afrique du Sud, en Grece, en Angleterre,
en Ecosse, en Autriche, en Italie, en Amerique du Sud. En general, la
petite equipe chargee de presenter a l'etranger la mode de la saison se
compose de huit "jeunes filles" et de quatre habilleuses, accompagnees
de M. de Maussabre ou de M. Donati qui dirigent le Service de
Publicite. (...)
Bien sur, les mannequins sont souvent capricieuses. Je sais que dans
la maison on me taxe de trop d'indulgence a leur egard:
"Monsieur Dior et ses mannequins!" (...) Je ne dis rien. Mes
mannequins, c'est la vie de mes robes, et je veux que mes robes soient
heureuses.
Le jour de la "presentation" est venu:
Des gens se dressent pour attirer l'attention d'un ami apercu a l'autre
extremite du salon, des retardataires reclament un programme. On
s'offre des bonbons. Une "jeune fille" parcourt les rangs en distribuant
des eventails; les cigarettes s'allument.
Lorsque le premier mannequin entre, par miracle, tout le monde est
assis et aussitot le silence se fait. De la porte, Г "aboyeuse"10 annonce le
modele et en repete le numero en anglais:
"Numero quatorze. "Ecosse". Fourteen."
La "jeune fille" fait son passage, virevolte11, arpente l'etroit passage
entre les chaises et repart. A l'approche du second salon, une autre
aboyeuse repercute l'annonce:
"Numero quatorze. "Ecosse". Fourteen."
L'echo va rebondir une troisieme fois sur le palier:
"Numero quatorze. "Ecosse". Fourteen."
Derriere le rideau gris, nous sommes aux aguets et les vingt
premieres minutes s'ecoulent d'ordinaire dans un silence lourd d'in-
quietude et d'esperance. J'ose a peine demander aux mannequins l'effet
qu'elles ont produit. Puis leur air satisfait commence a m'enhardir. Je
pose quelques questions auxquelles on me repond:
"Oh! oui, Monsieur, ca plait!" ou:
"On a beaucoup note."
Mais la detente ne se produit qu'avec le premier mannequin applaudi (...)
et il faut plusieurs salves d'applaudissements pour creer l'enthousiasme.
Alors, tout change. Entre deux deshabillages, les mannequins me jettent
des bulletins de victoire:
"Ils "marchent!"
"J'ai "eu" mes applaudissements!"
Tremblant, je reclame des precisions:
"Est-ce que ca plait autant que la derniere fois?"
161

La tete enfouie sous une jupe, elles repondent par des jugements hatifs.
Pendant ce temps, la "mariee"12 est allee s'habiller. Claire est
mannequin par vocation; elle adore son metier et ne le quittera pas sans
dechirement. Elle est mariee depuis bien des annees, mais, de tous mes
mannequins, c'est toujours elle qui incarne le mieux la jeune mariee.
C'est la un role difficile, et il s'y attache une superstition. Les "petites
mains"13 qui travaillent a cette toilette ont coutume de coudre dans
l'ourlet une meche de leurs cheveux pour trouver un mari dans l'an qui
vient, mais les "jeunes filles" pretendent que presenter la robe de
mariee, c'est se vouer a jamais au celibat. (...) Aidee de deux apprenties
litteralement enfouies sous sa traine, elle se fraie miraculeusement un
chemin dans le passage encombre.
Enfin, elle est la. A temps. Les "petites" tendent la traine a la
demoiselle d'honneur. Le voile qui, un instant plus tot, n'etait qu'un
chiffon, redevient un nuage vaporeux... A l'entree du premier salon,
l'aboyeuse annonce:
"Grand Mariage!"
CHRISTIAN DIOR. Souvenirs
Примечания:
1. 1900-е годы, период до первой мировой войны. 2. Существительное
mannequin - мужского рода. Но, поскольку в данном случае речь идет
о женщинах, Диор ставит прилагательное в женский род, чтобы читатели поняли.
что он говорит о манекенщицах, а не об искусственных манекенах, на которых
модельер подгоняет одежду. 3. Модель автомобиля. 4. Так модельер называет
своих манекенщиц, независимо от того, замужем они или нет. 5. Были отвергнуты,
получили отказ. 6. Модельеры - руководители ателье. 7. Беззлобно отчитывают.
8. Отправляется за границу. 9. Написанное с заглавной буквы, это слово
обозначает посольство. 10. Профессиональный жаргон: Женщина, которая
выкрикивает, громко объявляет (aboyer - лаять). 11. Грациозно поворачивается
12. Манекенщица, представляющая свадебное платье. 13. Молодые швеи, новички.
ГРАММАТИКА
УСЛОВНОЕ НАКЛОНЕНИЕ (LE CONDITIONNEL)
I. - Глагол в conditionnel обозначает возможное действие, реализация
которого зависит от условия, выраженного в придаточном предложе-
нии с помощью условного союза si или без него:
SI cette robe etait bien coupee, ELLE NE FERAIT pas ces plis. - BIEN
COUPEE, cette robe NE FERAIT PAS ces plis. - Cette robe a ete mal coupee.
AUTREMENT, elle NE FERAIT PAS de plis.
162

II. - Глагол в условном наклонении может также обозначать:
1) Смягченное утверждение (affirmation attenuee) с глаголами: vouloir,
savoir, pouvoir:
JE VOUDRAIS assister a une presentation de collection. (Зд. - желание.)
J'AURAIS VOULU, J'AURAIS BIEN VOULU le revoir. (Зд. - сожаление.)
Или с любыми глаголами, сопровождаемыми наречием: volontiers:
J'ASSISTERAIS VOLONTIERS a cette presentation.
2) Утверждение, в достоверности которого говорящий не уверен:
Le couturier, dit-on, SERAIT tres riche. - IL AURAIT VENDU sa clientele,
parait-il.
3) Желание, мечту:
Dans la maison de mon reve, IL Y AURAIT des fleurs partout.
4) Возглас удивления или негодования:
Moi! J'ACHETERAIS cette camelote!
III. - Напомним, что условное наклонение употребляется для выраже-
ния будущего в прошлом (futur du passe):
Je prevoyais que je TROUVERAIS chez vous les robes du dernier modele.
Je prevoyais que vous AURIEZ DEJA TOUT VENDU avant mon arrivee. -
(Здесь: futur anterieur du passe).
IV. - Напомним также, что в литературном языке plus-que-parfait du
subjonctif может употребляться вместо conditionnel passe (эту форму часто
называют "второй формой conditionnel passe"):
IL EUT VOULU partir plus tot. - S'IL EUT ATTENDU (или: s'il avait attendu)
IL EUT RENCONTRE son ami.
УПРАЖНЕНИЯ
I) В какой части урока грамматики говорится о случаях употребления
conditionnel в следующих предложениях? - Celui qui repondrait cela serait un sot.
- Je voudrais vous montrer ma nouvelle collection. - J'esperais que vous auriez, dans
votre magasin, l'article que je cherchais. - Quoi! Vous comprendriez si mal ce que je
desire? - Si demain on transplantait les arbres de nos places provinciales dans le sol
parisien, ils ne tarderaient pas a perir. - Ce serait bien amusant, se disait le gamin, de
jouer un tour a cet homme ridicule.
II) Каким образом выражено условие в следующих предложениях? - Si vous
aviez ce livre en magasin, je l'acheterais tout de suite. - Mieux renseigne, j'aurais
achete un livre plus amusant. - Si vos ouvrieres avaient ete plus soigneuses, cette robe
irait mieux a ma femme, qui ne me ferait pas de reproches. - Si ce client revenait la
semaine prochaine, je le mettrais a la porte. - Si elle avait pu voir la tete du gamin, elle
eut compris qu'il se moquait du bonhomme. - Moins cher, cet appareil me conviendrait
parfaitement. - Mieux proteges des gaz meurtriers, les arbres parisiens seraient plus
verts.
163

III) Поставьте глаголы в скобках в imparfait. Соблюдайте правила согласо-
вания времен в предложениях: Je (pense) que le commerce devient de plus en plus
difficile. - Le commercant (espere) bien qu'il ne reverra jamais plus pareil client. - Le
monsieur, apres avoir examine tous les articles, (dit) qu'il reviendra la semaine
prochaine (замените на: suivante), et qu'ainsi il aura eu le temps de reflechir pour faire
son choix. Mais le marchand n'(ignore) pas qu'il aura montre vainement une grande
patience, car ce client n'achetera jamais rien.
IV) Объясните значение conditionnel в данных предложениях (желание, сожа-
ление, смягченное утверждение): Je voudrais vous dire un mot. - II est desole de son
insucces: il aurait tant voulu vous faire plaisir! - Je boirais volontiers un verre. - Je ne
saurais vous renseigner. - Pournez-vous etre ici des 8 heures?... Je crois que je
pourrais.
V) Выразите в нескольких фразах свое сожаление из-за того, что вы не смогли
совершить увлекательную прогулку, поскольку погода испортилась (Выразите не
реализовавшиеся условия с помощью conditionnel present и conditionnel passe.)
VI) Эссе. Decrivez la maison de vos reves, en employant le plus souvent possible le
conditionnel.
ТЕКСТ 60
UN "GRAND MAGASIN"
II se dresse, monumental, trois cents metres de facade, hautes baies,
marquises1 a dorures, pierres sculptees et coupole ou flottent les
couleurs patronales, vert et tango...
Dix mille employes, dont six mille femmes, presque toutes jeunes et
charmantes, vont entrer, chacun gagnant, du troisieme sous-sol au
septieme etage dans le ciel, sa table et son comptoir, l'un des cent
cinquante rayons de l'immense ruche: de la quincaillerie a la bonneterie
pour dames, et de l'indienne2 aux soies legeres. Celui-ci grimpera a la
comptabilite, sous les combles, celui-la descendra sous le trottoir, a la
manipulation de la vaisselle. Cette jolie brune est a la vente directe, sa
camarade a la correspondance. Cette blondinette3 court aux paiements,
ce quadragenaire a l'economat.
J'entre. L'escalier roulant commence a grignoter les etages, et les
ascenseurs s'envolent vers les verrieres. Aux portes, des inspecteurs
controlent les entrees. Les pompiers achevent l'ultime ronde, les rideaux
de fer sont releves. Il flotte une odeur de poudre de riz. Et sur toutes les
tables, sur tous les mannequins, sur toutes les vitrines, s'etale, comme
une toile d'araignee, la housse grise qui protege, durant la nuit, les
164

marchandises. La ruent s eveille, entre les panneaux laiteux des glaces.
Les rayons s'animent. C'est un monde: une ville inconnue dans la ville.
Tricots pour dames? Voici. - Voitures d'enfants? Voila! - Articles de
menage? Au sous-sol! - Ameublement? Cinquieme etage: ascenseur! -
Costume tailleur?4 Deuxieme galerie! - Restaurant? Voyez terrasse! - Un
taxi? Oui, Madame! - Articles pour fumeurs? Le rayon d'en face! -
Librairie? Rez-de-chaussee a droite! - Confiserie? Rayon 88! - Dessous
de bras? Tout de suite a gauche! - Quincaillerie? Voyez menage!3
Ainsi: de tout, en tout, pour tout. Antiquites? Il y en a. Bimbeloterie6
d'Orient, fourrures d'Alaska aussi. Tulles et voilettes? A la mercerie.
Brosserie, modes, jupons, articles de voyage (...) linge de maison et
travestis7: la production de la terre entiere. Tout ce qu'on veut, tout ce
qu'il faut, et le reste.
"Et quand les piscines seront a la mode, nous en aurons".
Il y a des jazz et du cinema, de la photo automatique et de la tele-
graphie sans fil.
Une8 regle: "La cliente a toujours raison!"
Un mot d'ordre: "Dire oui!"
Un souci: "Vendre!"
Un langage: "Oui, Madame; certainement. Madame; j'ai ca, Madame!"
Popeline, crepe georgette, crepeline, kasha, sultane, broche, soie9,
cloche de paille picot10 ou genre manille11... Comprenne qui pourra.
Les femmes comprennent ca. Elles vont, viennent, glissent, tripotent,
effleurent du bout des doigts, sur les comptoirs le madapolam12 de coton
blanc, la soie mercerisee1 , les parures en nansouk14 leger et les plisses
de linon15, les rejettent et disent avec une moue: "II n'y a rien!"
Il y en a pour des millions! Mais elles sont ici chez elles. Elles
palpitent devant les glaces, tapotent leurs frisettes16, avivent leurs yeux,
mettent un doigt de poudre17, retournent, commandent a pleins bras18, font
pivoter les vendeuses, les toisent19, s'examinent, etouffent et se pament.
Un grand magasin vend deux fois plus en province qu'a Paris, et ses
voitures livrent, le soir meme, a cent kilometres a la ronde20, jusqu'a
Soissons, Etampes et Chartres, Compiegne, Gisors et Chateau-Thierry,
l'achat fait a Paris le matin. Tous ont sept ou huit expositions annuelles,
immenses foires qui secouent le desir encore21, depuis celle "du jouet"
en decembre, jusqu'a l'inventaire de juillet, pour reprendre "le tapis" en
septembre, et en janvier "le blanc"22, desert de neige et de creme, roi de
la Nouveaute, prince de la Lingerie.
EMMANUEL BOURCIER. Demoiselles de Magasin.
165

Примечания
1 Маркизы - маленькие стеклянные навесы, защищающие двери и витрины
от дождя или солнца 2 Ситец (ранее он производился в Индии) 3 Diminutif
petite blonde gentille 4 Женский костюм простого силуэта, состоящий из юбки
и пиджака, похожего на мужской 5 Fam adressez-vous au rayon des articles de
menage 6 Безделушки для украшения интерьера 7 Маскарадные костюмы
8 Une seule 9 Разнообразные шелковые, шерстяные и хлопчатобумажные ткани
10 Из тонкой шляпной соломки 11 Похожей на манильскую соломку
12 Мадаполам - тонкая гладкая хлопчатобумажная ткань 13 Искусственный
шелк на хлопчатобумажной основе 14 Легкая хлопчатобумажная ткань
15 Легкая льняная ткань 16 Мелкие локоны 17 Немного, щепотку
Распространенное выражение boire un doigt de vin (= comme l'epaisseur d un doigt)
18 Разг. Много и не колеблясь 19 Снисходительно осматривают с HOI ДО ГОЛОВЫ
La toise sert a mesurer la taille 20 На сто километров вокруг Парижа, в радиусе ста
километров 21 Которые привлекают покупателей 22 Выставка, показ белья
в том числе постельного
ГРАММАТИКА
СОСЛАГАТЕЛЬНОЕ НАКЛОНЕНИЕ (LE SUBJONCTIF)
В отличие от изъявительного наклонения (indicatif), глагол в сослага-
тельном наклонении (subjonctif) выражает действие не реальное, а лишь
желаемое или задуманное
Сравните. Dis-lui que je VIENS (реальное, совершаемое действие) и
Dis-lui QU'IL VIENNE (желаемое действие)
I. - Глагол в subjonctif в простом или в главном предложении
обозначает:
Приказ, адресованный третьему лицу, когда грамматическое исполь-
зование повелительного наклонения (imperatif) невозможно - "QUE cette
vendeuse insolente PARTE a l'instant1"
Желание, пожелание: "QUE Madame VEUILLE bien accompagner la
vendeuse au rayon de lingerie." (в данном значении иногда возможно
употребление глагола в сослагательном наклонении и без "que"
COMPRENNE qui pourra VIVE la France1 PUISSIEZ-VOUS reussir' PLAISE au Ciel
que vous reussissiez1 Dieu vous BENISSE1 Ainsi SOIT-IL1)
Предположение: QUE le vent VIENNE a cesser, (et) la pluie tombe] a
(в математических формулировках возможно употребление глагола
в сослагательном наклонении без "que" SOIT un triangle ABC )
Возмущение, гнев (в восклицаниях). Moi1 QUE JE FASSE cette honteuse
demarche1
166

II - Основные случаи употребления сослагательного наклонения
в придаточных предложениях.
а) После глаголов, выражающих волеизъявление, желание: Dior dit
"JE VEUX QUE mes robes SOIENT heureuses " - SOUHAITONS QUE cette guerie
SOIT la derniere - DITES-LUI (= ordonnez-lui) QU'IL VIENNE - REPONDEZ-
LEUR QU'ILS FASSENT vite
Примечание Если глагол главного предложения стоит в conditionnel
present, глагол придаточного предложения часто употребляется в impar-
fait du subjonctif (литературный язык): ON VOUDRAIT que cette gueire FUT
la dernieie
б) После наречий pour que, afin que, и т д La vendeuse parle lentement,
POUR QUE LA CLIENTE ETRANGERE LA COMPRENNE BIEN (ИЛИ pOUl etre bien
comprise de l'etrangere)
в) После наречий avant que, jusqu'a ce que, attendre que: J'attends que
TU SORTES
УПРАЖНЕНИЯ
I) В отрывке текста " Tricots роur dames tout de suite a gauche " ответьте на
вопросы с использованием imperatif. (Напр Tricots pour dames9 - Voyez ici ')
II) Замените глаголы в tutur глаголами в subjonctif или в imperatif,
в зависимости ог лица (3-е или 2-е) Pour la quincailleue Madame ira au troisieme
etage - Madame voudia bien piendie l'ascenseur - Vous prendiez la premiere rue
a gauche, vous traverserez la place, puis vous irez tout droit jusqu'a la riviere - Cette
offre est inacceptable tu la repousseras1 - Vous voudrez (bien) executer mes ordres
- L'employe se presentera demain au Directeur
III) Замените инфинитивы на подходящую пассивн>ю форму subjonctif
(Напр La vendeuse tera tout pour satislaire la cliente = pour que la cliente soit
satisfaite ) Pour reussir te tour de cartes, d te faut beaucoup d'adiesse - Pour bien
controler les entrees, vous placerez un inspecteur a la porte du magasin - Pour livrei
tous ces achats dans la journee, les camions vont jusqu a cent kilometres a la ronde -
Pour satisfaire Madame, il faut deployer des metres de tissu1
IV) Используйте subjonctif для выражения предположения. (Напр si vous
acceptez, il acceptera aussi = que vous acceptiez (et) il acceptera aussi ) Si le financier
manque son coup, il est ruine - Si \ous cedez sur ce point, vous n'aurez plus aucune
liberte - Si j'oublie mes lunettes, je suis incapable de travailler - Quand je viens
a m'absenter quelques jours, je retrouve la maison dans un desordre complet - Si
vous reprenez confiance, vous etes sauve '
V) Поставьте глаголы в нужную форму: Le vendeur repond a la cliente qu il n (avoir)
plus cet article, qu'elle (attendre) l'exposition de blanc, il croit qu'alors elle (trouve) un grand
choix de lingerie, car la Maison fait tout pour que les clients (etre) satisfaits
VI) Выполните то же задание, изменяя время глагола в главном предложении
le vendeui repondit...
VII) Эссе: Monsieur accompagne Madame dans un grand magasin quelle epreme
de patience et de resignation1
167

СЛОВАРЬ
(Глаголы monter, descendre/ Объясните значение выражений: Louis
XV monta sur le trone a 5 ans. - Les prix ne cessent de monter, quand
bais seront-ils? - La mer monte pendant 6 heures. Elle descend aussi pendant
6 heures. - Quel vaniteux! Ses succes lui ont monte au cerveau. - Le vin pur
monte a la tete (Moliere). - Votre veston monte un peu haut: le tailleur en
reduira le col. - // m'a repondu avec dedain, montant sur ses grands
chevaux. - Ce chanteur a une voix tres etendue: il monte tres haut et descend
tres bas. - Je ne sais pas monter a cheval, mais je sais monter a bicyclette. -
Voyez ce cavalier, qui monte un cheval noir. - Mes ouvriers sont en greve: on
leur a surement monte la tete contre moi. - La sentinelle montera la garde
pendant 2 heures seulement: il fait froid. - J'ai achete cette tente. Aide-moi
a la monter. - Aide-moi maintenant a la demonter. - Nous descendons tous
d'Eve et d'Adam. - A quel hotel etes-vous descendu? - II a ete descendu d'un
coup de pistolet (прост.).
ТЕКСТ 61
LE SERVICE FUNEBRE D'UNE GRANDE
ACTRICE1 A LA MADELEINE
Aujourd'hui, la meme foule populaire se presse aux obseques des grands
comediens.
... Je suis arrive a midi. Le corbillard etait deja a la Madeleine. Il
y avait une foule immense et le plus beau soleil du monde. C'etait jour
de marche aux fleurs sur la place. J'ai penetre avec assez de peine
jusque sur le perron; mais la, impossible d'aller plus loin; l'unique porte
etait encombree, personne ne pouvait plus entrer.
J'apercevais dans l'ombre de l'eglise, a travers la clarte eblouissante
de midi, les etoiles rougeatres des cierges ranges autour d'un haut
catafalque2 noir. Les peintures du dome faisaient un fond
mysterieux. (...)
L'eglise et le portail etaient tendus de noir, avec un ecusson en
galons d'argent contenant la lettre M. Je me suis approche du corbillard
qui etait en velours noir galonne d'argent avec cette lettre M. Quelques
touffes de plumes noires avaient ete jetees a l'endroit ou l'on met le
cercueil.
168

Le peuple de Paris est comme le peuple d'Athenes, leger mais
intelligent. Il y avait la des gens en blouse et en manches retroussees3
qui disaient des choses vraies et vives sur le theatre, sur l'art, sur les
poetes. Ils cherchaient et nommaient dans la foule les noms celebres.
Je suis reste sous le peristyle, abrite du soleil par une colonne.
Quelques poetes m'avaient rejoint et m'entouraient. (...)
Vers une heure, le corps est sorti de l'eglise, et tout le monde.
Le corbillard s'est mis en mouvement, et nous avons tous suivi
a pied. Derriere nous, venaient une dizaine de voitures de deuil, et
quelques caleches4 ou il y avait des actrices. Il y avait bien dix mille
personnes a pied. Cela faisait un flot sombre qui avait l'air de pousser
devant lui le corbillard cahotant ses immenses panaches noirs.
Des deux cotes du boulevard, il y avait une autre foule qui faisait
haie5. (...) Les balcons etaient encombres de monde. Vers la porte Saint-
Martin6, j'ai quitte le convoi, et je m'en suis alle pensif.
VICTOR HUGO. Choses Vues.
Примечания:
1. Речь идет о мадемуазель Марс, знаменитой актрисе Комеди Франсез в эпоху
романтизма. Это она сыграла роль Доньи Соль в пьесе "Эрнани" в 1830 г.
2. Катафалк - возвышение, на которое ставится гроб. 3. Простонародье.
4. Коляски. 5. Стояли шпалерами вдоль бульвара. On dit aujourd'hui: faire la haie.
6. Находится на Больших бульварах.
ТЕКСТ 62
AUX ABORDS DE LA GARE SAINT-LAZARE
En quittant la Cour de Rome1, Julien Legris se laissa porter par la
foule vers la rue du Havre. Aux approches du Lycee Condorcet, il
man?uvra pour se refugier dans le decrochement2 que fait le batiment
avec l'immeuble voisin. Ce retrait derisoire3 est suffisant pour qu'un
homme de faible corpulence puisse stationner sur la frange du flot4 sans
etre emporte par lui. Julien ouvrit une mallette et commenca sa journee
de travail.
"Tentez votre chance... apres-demain le tirage5..."
Ce metier lui convenait mal. On peut croire aux promesses d'une
gitane miserable et royale, voire d'un mutile car, outre les bossus,
certains disgracies- chacun le sait - portent bonheur; mais les soix-
169

ante ans de Julien Legris ne s'ornaient d'aucune infirmite spectaculaire.
Rien dans son aspect n'attirait l'attention. La seule vue de ce morne
marchand suffisait a ecarter toute idee de chance possible ou d'imagin-
able aventure. Vendant mal, il vendait peu. Ce peu ne le faisait pas
vivre, mais l'empechait de mourir. (...)
"Tentez votre chance..."
Devant Julien, comme devant une borne, defilait une humanite
indifferente, heteroclite , que jour apres jour il avait appris a dechiffrer,
a connaitre et, faute de mieux, a aimer. (...)
"Donnez-moi un dixieme7, dit une voix, et Julien decouvrit pres de
lui un homme hilare8, robuste et bien vetu.
"Se terminant par 4, a cause de ca, dit l'homme en montrant les
quatre doigts de la main droite dont le pouce etait tranche net.
"Je l'ai perdu a la Main de Massiges"9, en lancant une grenade!
Et comme Julien tardait a comprendre, l'homme precisa:
"J'ai laisse mon pouce a la Main de Massiges... V'saisissez? 10 C'est
un comble11, non? Mais depuis, avec le numero 4, je gagne a tous les
coups."
Julien donna le dixieme et tandis qu'il hesitait entre la compassion et
la rigolade12, le client s'en fut, mecontent que son histoire n'eut pas
obtenu le succes habituel. Encore un qui ne reviendrait plus! (...)
Neuf heures... l'heure morte. Julien traversa la rue du Havre pour
aller boire un cafe-creme. Compte tenu de son budget, cette
habitude etait un luxe byzantin13, mais elle representait l'effort
tenace d'un homme pour entrer en communication avec le reste du
monde. Effort toujours vain! et cependant, Julien se fut contente de
peu: que le garcon du cafe, par exemple, lui accordat autre chose
que l'interet abstrait du vendeur a l'acheteur. D'autres clients, moins
anciens que lui, etaient salues, a leur entree dans le bistrot, avec
cette familiarite deferente qui constitue une promotion sociale et
humaine:
"Et aujourd'hui, Monsieur Paul, la meme chose?"
Depuis quinze ans, chaque matin, Julien achetait pour trente francs
l'espoir que le regard des hommes noirs et blancs s'attarderait sur lui
avec sympathie. Comme il eut alors aime s'accouder au comptoir et
lancer de ces phrases banales et chaleureuses qui roulent si bien sur le
zinc!
Helas! Depuis quinze ans tous les garcons successifs de
l'etablissement disaient:
"Et pour Monsieur, qu'est-ce que ce sera?"
Une seule fois il avait ose repondre: "La meme chose".
170

Le serveur l'avait devisage d'un ?il interrogateur et Julien avait
ajoute tres vite, pour prevenir la question15:
"Un cafe-creme."
Jamais plus il n'avait pris le risque d'un semblable affront.
PAUL GUIMARD. Rue du Havre.
Примечания:
1. Перед вокзалом Сен-Лазар расположены два двора- восточный, Гаврский,
и западный, Римский. 2. Угол, уступ. 3. Ничтожный, смехотворный. 4. На границе
потока прохожих. 5. Тираж Государственной лотереи. 6. Разношерстная. 7. Одну
десятую билета или, точнее, билет, стоимость которого составляет одну десятую
or стоимости полного билета лотереи. 8. С улыбкой на лице. 9. Название одного
из холмов в провинции Шампань, в долине, где в 1915 г. произошло сражение
Овраги, прорезающие этот холм, напоминают по форме пальцы руки. 10. Vous
saisissez? vous comprenez? 11. Это ж надо, а? (о совпадении названия места
сражения и места, куда было получено ранение). 12. Прост. Смех. 13. Византия
славилась своим богатством. 14. Официанты в кафе носят черный косгюм и белый
фартук. 15. Опередить вопрос: "Quelle meme chose?"
ГРАММАТИКА
СОСЛАГА ТЕЛЬНОЕ НАКЛОНЕНИЕ В ПРИДА ТО ЧНЫХ
ПРЕДЛОЖЕНИЯХ (продолжение)
Напомним, что сослагательное наклонение употребляется:
а) После глагола, выражающего сомнение: Je doute (je nie, je conteste,
je demens) QU'IL AIT FAIT fortune avec son billet de loterie. - (Ho: Je me doute
QU'IL A FAIT FORTUNE = je crois qu'il a fait fortune.)
б) Нередко - после глагола, выражающего мнение, в отрицательной
или вопросительной форме: Je ne crois pas QU'IL AIT FAIT fortune. -
Croyez-vous QU'IL AIT FAIT fortune ?
в) После слов, обозначающих чувство: Le client s'en alla, mecontent
que son histoire EUT peu de succes. - II se plaint que son histoire AIT peu de
succes. - II craint que je ne REUSSISSE Ф II craint que je ne REUSSISSE pas.
N.B. - Говорите правильно: J'espere QU'IL VIENDRA. - Je compte QUE TU
FERAS ton devoir. - Je crois QU'IL EST malade. - On dirait QU'IL VA MIEUX.
ПРИМЕЧАНИЕ: Некоторые глаголы, такие, как: se rejouir, s'etonner,
s'indigner, etre heureux, обычно употребляющиеся перед конструкцией:
que + subjonctif, допускают также и другую конструкцию: de ce que +
indicatif: Julien s'etonne QUE le patron ne le RECONNAISSE pas, или: // s'etonne
DE CE QUE le patron ne le reconnait pas.
171

УПРАЖНЕНИЯ
I) Поставьте глаголы, данные в неопределенной форме, в нужное время
и наклонение: On peut douter que les enfants (avoir) de l'angoisse a l'idee d'un voyage
- On ne contestera pas que la gare Saint-Lazare (devenir), depuis longtemps deja, une
des premieres gares de Paris. - Je ne crois pas que vous (pouvoir) prendre seul une si
grave decision. - Je doute que vous (etre) exacte, demain, pour prendre le train avec
moi.
II) Начните следующие фразы со слов: je ne crois pas (или: croyez-vous...)? -
Таким образом они обретут свой истинный смысл: - Les elegants vont encore sur
les plages par le train. - Les banlieusards viennent a Paris a pied. - La gare Saint-
Lazare ne conduit qu'en banlieue. - Les paysans font tous la traite des vaches a la main.
- Un avocat peut se promener en robe dans la gare Saint-Lazare.
III) Составьте три предложения, начинающиеся с глаюла douter que; затем
начните эти предложения с глагола se douter que. Объясните, как при этом
изменился смысл предложений.
IV) Поставьте глаголы в скобках в нужное время и наклонение: Les ecoliers
se rejouissent de ce que les vacances (etre) proches. Ma femme est heureuse que son sac
(ne pas avoir ete oublie) dans le taxi. - Je m'etonne que tu (etre presse) a ce point. -
Reoucoup de gens etaient furieux de ce que les guichets (ne pas etre ouverts) plus tot. -
II s'indigne que vous (avoir vendu) votre fonds de commerce sans l'avoir infoimc. -
Julien fut fache que le garcon (avoir) si peu de memoire.
V) Выразите смысл следующих предложений с помощью глагола "craindre"
(обратите внимание на употребление отрицательной формы глагола!): Julien
souhaite que le client ne soit pas fache. - Julien souhaite que le client lui reste fidele.
- J'espere que vous gagnerez le gros lot; (mais) c'est difficile. - J'espere que la chance
ne vous defavorisera pas. - Les clients croient que ce nouveau marchand ne leur
portera pas chance. - Les clients croient que ce nouveau marchand fera fuir la chance.
- Je souhaite que le temps se maintienne beau, mois il y a de gros nuages! -
Je souhaite que le temps ne tourne pas a l'orage.
VI) По образцу первого абзаца текста для чтения составьте рассказ
об уличном торговце, которьгй собирается продавать галстуки в метро.
VII) Литературный анализ. - 1. Составьте план текста. - 2. Объясните
значение подчеркнутых предложений. - 3. Изложите в нескольких строчках,
какие чувства вызывает у вас Жюльен (жалость, симпатию и т.д.).
VIII) Эссе. - L'indifference de la grande ville: (a) montrez d'autres cas ou les
humbles, les timides peuvent, y souffrir de l'insensibilite des hommes. - (b) Quels
avantages trouvent cependant d'autres timides a vivre dans une grande cite moderne?
172

ТЕКСТ 63
VITRINES DE PARIS
Le quartier qui s'etend de la Concorde a l'Opera est aussi celui des jolis
magasins. La moindre boutique est fiere de sa vitrine: elegance, bon gout,
ingeniosite, triomphent dans ces devantures, larges parfois de 2 a 3 metres
seulement. C'est a Yvonne de Bremond d'Ars, dont le magasin d'antiquites^
est celebre, que nous empruntons l'anecdote suivante:
A propos d'etourderie, voici la derniere aventure survenue a un chef
etalagiste2 distingue, jadis tres connu comme architecte. La mise
vestimentaire toujours impeccable3, la petite moustache grise qui sied4
a son visage un peu severe sont d'un homme serieux... et c'est en effet
un homme tres serieux.
Or, il me raconta qu'un soir, extenue par la composition d'une grande
vitrine historique [la Cour de Napoleon I-er] qu'il venait de terminer, il
rentrait chez lui a Vincennes par le dernier metro. Il se sentait tres las.
Mais il s'etonna de la mine offusquee5 d'un couple de bourgeois aises
qui, assis sur la banquette opposee, le regardaient avec une des-
approbation evidente. Et, juste avant de descendre a la station Chatelet,
la dame en question se retourna en disant a voix haute: "C'est honteux!"
Honteux! Etait-ce son chandail de travail dont il etait encore vetu
a cette heure tardive? Bah! Il etait bien trop fatigue pour faire cas de6
cette reflexion desobligeante.
A la station suivante, le couple austere fut remplace par deux jeunes
filles, deux petites Parisiennes en robe claire qui revenaient de quelque
fete, les bras charges de lilas. A peine furent-elles assises, que toutes
deux, avec ensemble, eclaterent de rire, d'un rire sonore, joyeux, comme
on rit a vingt ans, et qui devint vite fou rire... Elles etaient secouees,
mais9 dechainees par ce fou rire inextinguible10 !..
"Cette derniere rame11 est occupee par des gens bien mal eleves!"
pensa-t-il, et pour manifester son dedain, il retourna la tete du cote de la
vitre, et cette vitre lui refleta (comme dans une brume) son visage et son
cou, autour duquel s'etalaient, provocants, trois rangs d'enormes perles
fines, grosses comme des noisettes!..
En un eclair, il revit le geste qu'il avait fait en travaillant: tout
simplement, pour se debarrasser du collier en question (qui etait destine
a un mannequin de la vitrine, celui de l'imperatrice), il l'avait passe
machinalement autour de son cou, en attendant... puis, dans le feu de
l'action, il l'oublia... et, curieux reflexe, il n'osa pas l'enlever devant les
rieuses, preferant se tapir12 devant la portiere en attendant l'arret (...).
173

Et le moment qui s'ecoula jusqu'a la station Bastille parut un siecle a
l'etourdi. Il sauta sur le quai et put enfin liberer son cou d'une parure qui
etait digne de la Reine de Saba!13
Et cette nuit-la, un taxi qui passait ramena jusqu'a Vincennes un
homme bien humilie, furieux contre lui-meme.
Y. DE BREMOND D'ARS
Примечания:
1. Антиквариат. 2. Оформитель витрин. 3. Безупречный. 4. Которые идут,
seoir - старинный глагол, который спрягается как asseoir, но употребляется лишь
в трех формах: il sied, il siera, il seyait (множественное число почти не
употребляется). Причастие настоящего времени seyant употребляется в значении
прилагательного: une robe seyante. 5. Возмущенный. 6. Чтобы придавать значение.
7. См. стр. 73. 8. Tout aussitot qu'elles lurent assises, toutes deux... 9. Ici la
conjonction mais exprime un degre de plus dans la qualification (= et meme...). On dit
souvent mais la: Elles etaient secouees, mais la, dechainees... 10. Непреодолимый,
неудержимый. 11. Поезд метро. 12. Съежиться, притаиться. 13. Царица Савская.
СЛОВАРЬ
(Словосочетания с глаголом tenir.) Объясните значение словос-
очетаний: Cette dame tient un magasin d'antiquites. - Il y a quelques an-
nees que M. Bubu ne tient plus le volant. - Elle tient parfois des propos eton-
nants. - Je parie d'arriver avant toi a la gare... Je tiens le pari! -C'est un
curieux homme; tout le monde le tient pour un fou. - Ne tenez pas compte de
ses paroles: il parle sans reflechir. - Voici une bonne bouteille de bordeaux
blanc: il faut la tenir au frais. - Combien tient-elle? ... 75 centilitres. - De
qui tenez-vous la nouvelle? - Je tiens beaucoup a votre amitie. - Son succes
tient a son intelligence et a son travail. - Cette maison est vieille, mais elle
tient encore debout. - Tous les paquets ne tiendront pas dans cette valise.
ГРАММАТИКА
СОСЛАГА ТЕЛЬНОЕ НАКЛОНЕНИЕ В ПРИДАТОЧНЫХ
ПРЕДЛОЖЕНИЯХ (окончание)
I. - Сослагательное наклонение употребляют после многих
словосочетаний с безличными глаголами, обозначающими:
а) Долженствование, вероятность, личную оценку: il faut, il suffit, il
est possible, il se peut, il est bon, il convient, il est juste, il est etrange, il est
dommage...
174

(Но не после: il est vrai, il est certain, il est sur...).
б) Сомнение: il est douteux que, il semble que, il n'est pas sur que, il n'est
pas certain que. и т.д.:
IL SEMBLE qu'un homme serieux SOIT toujours impeccable dans sa tenue.
(Ho: il me semble (= je crois bien) qu'un homme serieux PEUT se rendre
ridicule.)
П. - Сослагательное наклонение употребляют в некоторых
относительных придаточных предложениях:
а) После слов: le seul (le premier, le dernier, le plus...) qui... que...:
Ce magasin est LE SEUL QUI N'AIT PAS orne sa vitrine. - Cet hotel est LE
MEILLEUR QUE JE CONNAISSE.
N.B. - Но в разговорном языке возможно употребление изъявитель-
ного наклонения (indicatif).
б) После главного предложения в отрицательной или вопроситель-
ной форме: IL N'EST personne QUI FASSE si bien une devanture que cet
etalagiste. - Y A-T-IL un cadeau QUI vous PLAISE?
в) Для выражения пожелания или просьбы, цели.
Сравните: J'AI TROUVE un etalagiste QUI A de bonnes references (реальное
действие) и: IL ME FAUT un etalagiste QUI AIT de bonnes references (желаемое
действие).
УПРАЖНЕНИЯ
I) Замените глаголы в повелительном наклонении на безличные глагольные
словосочетания, после которых употребляется сослагательное наклонение,
например: il faut, il est necessaire, il est indispensable que, il est juste, il convient
que...: Si vous aimez tellement les jolies vitrines, allez faire un tour rue Sainl-
Honore. - Prends donc les choses plus gaiement. - Ne jetez pas le manche apres la
cognee (= ne renoncez point, par decouragement). - Maitre d'hotel, apportez-moi tout
de suite mon ?uf sur le plat. -- Prends garde a ne pas salir ton veston.
II) Поставьте глаголы, стоящие в infinitif, в нужное время и наклонение: // se
peut que vous ^(trouver) au Faubourg Saint-Honore l'armoire ancienne que vous
cherchez. - // est invraisemblable que (pouvoir) dormir, car j'ai bu beaucoup de
cafe. - // me semblait que le personnel de cet hotel (etre) tres correct. - // semble que
dans certains hotels on (ne pas savoir) se mettre toujours a la place du client. - // eut
ete plus convenable que l'etalagiste (ne pas sortir) avec le collier de perles. - // etait
douteux que ce vieil avion (faire) encore de nombreux voyages. - // est certain que
vous (avoir) tort.
III) Объясните употребление и время глагола в subjonctif: - Voici le seul
client de l'hotel qui soit satisfait. - Cet etranger n'etait pas le premier client qui voulut
voir la Tour Eiffel de sa chambre. - Chose etrange, ce savant etait l'homme le mieux
habille qui fut. - // n'est pas d'endroit ou l'on puisse se cacher mieux que dans les
175

grandes capitales. - Connaissez-vous un evenement qui soit plus etrange que celui-la
J'ai demande un vin qui fut chambre parfaitement. - Je desire une chambre ou j
puisse dormir tranquille.
IV) Составьте 5-6 сложных фраз с придаточным относительным предложи
нием. Глагол придаточного предложения должен стоять в subjonctif. Используй!
в качестве антецедента: le meilleur qui . le plus vaste que ... les premiers qui 1
dernier a qui... le pire que ...
V) Перенесите рассказ "Vitrines de Pans" в present de narration - начиная u
слов: "Un ...soir ... il rentre ...")• - Измените соответствующим образом времен
глаголов.

XI
БОЛЬШИЕ БУЛЬВАРЫ
И ВОСТОЧНЫЕ
КВАРТАЛЫ ПАРИЖА







ТЕКСТ 64
LES GRANDS BOULEVARDS
On appelle "grands boulevards" les larges avenues, tracees sur
l'emplacement des anciennes fortifications, depuis l'eglise de la
Madeleine a l'ouest, jusqu'a la place de la Bastille a l'est. Longtemps ils
ont ete la plus elegante promenade des Parisiens. Aujourd'hui, l'activite
de la ville tend a se deplacer vers l'ouest, vers l'avenue des Champs-
Elysees. Mais les grands boulevards n'ont pas perdu tout interet: leurs
larges trottoirs permettent a la foule de circuler a l'aise. Les flaneurs
aiment s'arreter devant les innombrables boutiques ou bavarder a la
terrasse des grandes brasseries.
Disons un mot aussi des theatres du Boulevard, specialises long-
temps dans la representation de pieces composees selon des "procedes"
dramatiques courants, mais parfois vives et spirituelles - et de l'esprit
boulevardier qui fut, surtout entre 1850 et 1914, le symbole meme de
l'esprit parisien: leger, cocasse, riche en calembours, parfois cruels, qui
jaillissaient sur les levres des journalistes et des artistes. Ainsi l'ecrivain
Catulle Mendes, ayant une epouse fort maquillee, etait surnomme le
"gardien du fard"1. - D'une femme, assez importune, et qui avait un
dentier, quelqu'un disait un jour: "Quelle scie!"2 - "Tu la flattes,
repliqua un ami, une scie a des dents..> - Mais le mot pouvait etre
macabre comme celui-ci, du a Alphonse Allais: un monsieur a exige,
dans son testament, d'etre incinere apres sa mort... Il meurt, et comme
l'employe du cimetiere demande a la veuve quel genre de cremation elle
desire pour son mari: "Four francais ou four milanais?" elle repond:
"Oh! monsieur, le four francais - mon pauvre mari ne supportait pas la
cuisine italienne!"
Anecdotes citees par Armand Lanoux
(Physiologie de Pcnis).
Примечания:
1. Le fard - румяна. Глагол: se farder Игра слов: "fan!" произносится так же,
как "phare" (маяк). Le gardien du phare - смотритель маяка. 2. Грубовато-разг.
Какая невыносимая! {Прост : elle me scie les pieds, или me casse les pieds; c'est un
"casse-pieds").
178

ГРАММАТИКА
ПОВЕЛИТЕЛЬНОЕ НАКЛОНЕНИЕ
(L'IMPERATIF)
I. - Повелительное наклонение используется для выражения прика-
за, совета и, с глаголом в отрицательной форме, запрета. Поскольку
повелительное наклонение не имеет 3-го лица, в этом случае употребляют
сослагательное наклонение: Reveillez-vous; ne dormez pas. Qu'il sorte!
II. - Повелительное наклонение употребляется также для выра-
жения иронии или пренебрежения. В разговорном языке повелительное
наклонение может принимать значение, противоположное своему
прямому значению: так, например, преподаватель может сказать ученику:
DORMEZ, NE VOUS GENEZ PAS, mon garcon. (Что означает: vous ne devez pas
dormir ici.)
III. - Повелительное наклонение употребляется для выражения
предположения. В данном случае предложение с глаголом в imperatif
близко по значению к придаточному предложению, начинающемуся
с частицы si: SUPPRIMEZ ces cafes aux vastes terrasses, ces innombrables
magasins, que resterait-il des grands boulevards? - CHASSEZ le naturel, il
revient au galop (пословица).
IV. - Le passe de l'imperatif - прошедшее время повелительного
наклонения. Форма прошедшего времени повелительного наклонения
образуется с помощью вспомогательных глаголов avoir или etre в повели-
тельном наклонении и причастия прошедшего времени (participe passe)
спрягаемого глагола:
Aie fini Sois revenu
Ayons fini Soyons revenus
Ayez fini Soyez revenus.
Эта форма употребляется (достаточно редко) для выражения приказа
или совета завершить какое-либоо действие к моменту, обозначенному
в будущем: AIE FINI ta lecture dans dix minutes. - SOYEZ RENTRES a sept
heures, mes enfants!
УПРАЖНЕНИЯ
I) Составьте предложения со следующими глаголами в imperatif passe:
Terminer (un travail) - regler (une affaire) - dejeuner - revenir (a la maison).
И) Объясните каждый случай употребления imperatif:
179

Essayez un peu de fumer dans une rame de metro: le controleur ne sera pas long
a vous interpeller. - Soyez arrives de bonne heure, si vous ne voulez pas manquer le
debut du concert. - Asseyez-vous donc a ma place, pendant que vous y etes! Et
moquez-vous de moi. par-dessus le marche! - Cela passe pour cette fois, dit le sergent
de ville, mais n 'y revenez pas. - A six heures moins le quai t, une sonnerie retentit dans
la Bibliotheque nationale. Elle semble dire aux lecteurs: "Ayez remis vos livres au
bureau dans un quart d'heure!" - Demandez un verre d'eau: il vous le refusera.
III) Замените предложения с частицей si на предложения с глаголом в повели-
тельном наклонении, выражающем предположение:
5/ vous regardez le sommet de la Tour Eiffel, vous le trouverez plus eleve que
naguere, a cause de l'antenne de television. - Si tu ronfles en pleine Bibliotheque, tu
seras rappele a l'ordre par le gardien. - Si nous avons l'imprudence de fumer dans le
metro, nous n'echapperons pas a une contravention. - Si vous vous asseyez a la
terrasse d'un cafe des boulevards, vous ne vous ennuierez pas. - Si vous donnez un
bon pourboire au chauffeur, vous aurez droit a un large sourire.
IV) Сочините небольшое (5 - 6 предложений) обращение преподавателя
к ученикам. Употребите повелительное наклонение для выражения иронии
(используйте глаголы: bavarder, deranger la classe, ne pas faire ses devoirs, ronger
ses ongles, battre ses camarades, и т.н.).
V) Эссе. -- Decrivez une grande avenue de voire pays aux differentes heures de la
journee: circulation, lumiere du jour, lumieres de la nuit.
ТЕКСТ 65
UN ATTENTAT SUR LES BOULEVARDS
EN 1835.
La "machine infernale".
Morey etait un vieil oiseau de nuit. La tete couverte d'une calotte
noire, le cou enfonce dans les epaules, epais, voute, semblant remacher
de sinistres projets, il passait sa journee dans sa sombre echoppe de la
rue Saint-Victor, a pousser l'alene1 et a trouer le cuir...
Il ne lisait que le Populaire, les Chaines de l'esclavage ou l'Expose
des principes republicains. Semblable en cela a plusieurs milliers de
Parisiens de l'epoque, il ne pensait qu'a une chose: assassiner Louis-
Philippe, qui, en 1830, avait escamote2 a son profit la republique (...)
Un jour de la fin de 1834, un homme penetra dans l'echoppe:
"Peux-tu me loger?"
180

Morey accepta. L'homme - il se nommait Joseph Fieschi et etait
Corse - etait pour lui, un pur, un ardent republicain, une victime de la
tyrannie (...)
"Supposez, disait-il a Morey, une garnison assiegee qui aurait encore
des armes, mais dont les defenseurs seraient peu a peu decimes.
Comment resister? Moi, Joseph Fieschi, j'ai invente le moyen: vingt-
cinq fusils poses sur un chassis. Il suffirait d'un homme, d'un seul, pour
mettre le feu. Alors, quelle petarade!"
Et il sortit de sa poche un croquis montrant sa machine.
"Hein, pere Morey, c'est cela qu'il vous aurait fallu pour vos barricades!"
Morey regarda puis au bout d'une minute, laissa tomber de sa petite
voix douce:
"Ce serait meilleur pour Philippe! (...) Mais je n'ai pas assez d'argent
pour payer une aussi belle mecanique.
- Ni moi non plus...
- Laisse-moi ton dessin. Je connais un homme riche qui est bon
patriote: s'il croit que le coup peut reussir, il fera les frais."
Lorsqu'il porta a Pepin3 la maquette4, l'epicier comprit. Decidement,
Fieschi etait tres fort. Rien de plus simple - mais il fallait y penser -
que ces vingt-cinq canons de fusil, sagement ranges sur un chassis de
bois dont la partie superieure s'elevait ou s'abaissait, de telle maniere
que l'on put pointer avec precision. La decharge se ferait simultanement
grace a une trainee de poudre que l'on allumerait entre la douzieme et la
treizieme culasse. Il suffirait de placer la machine a une fenetre et d'y
mettre le feu au moment ou Philippe passerait devant la maison.
"Et cela coutera combien?5 s'inquieta l'epicier.
- Tout compris, confection de la machine et loyer de la maison:
500 francs.
- Pour 500 francs! s'exclama Pepin, ce serait dommage de s'en
priver. Je vous commandite6."
Le trio decida d'operer le 28 juillet suivant. Ce jour-la, anniversaire
des "Trois Glorieuses"7, le roi passerait une revue generale de la Garde
Nationale, rangee de la Bastille a la Madeleine. Il suffisait de trouver
sur le parcours une maison "banale, neutre, a l'abri des curieux et des
indiscrets". Ils la trouverent au numero 50 du boulevard du Temple.
(...) Bientot tout fut pret.
Le soir du 27 juillet, Morey arrive boulevard du Temple et charge
minutieusement les canons jusqu'a la gueule - dix a douze balles par fusil...
181

Sans doute Fieschi a-t-il promis a ses complices de se tuer "le coup
fait", mais le bourrelier se mefie et, en vieux tireur, il prend soin de
charger deux ou trois canons en menageant un intervalle entre la poudre
et les balles; ils eclateront et tueront a coup sur le regicide8...
Les deux hommes font passer un comparse9 a cheval sur le boule-
vard et pointent la machine "a hauteur de la poitrine du cavalier".
Le 28 juillet, a dix heures et demie, le roi, suivi de ses fils, Orleans,
Joinville et Nemours, des marechaux Mortier et Maison, de Thiers, du
duc de Broglie et d'une cohorte de generaux, arrive a la hauteur du
numero 50. Soudain, Louis-Philippe voit un jet de fumee sortir de la
fenetre du troisieme etage. 11 a le temps de dire au prince de Joinville:
"Ceci me regarde."
Au meme instant, la fusillade crepite comme un "feu de peloton".
"Me voila", crie le roi en agitant son chapeau. Une balle lui a seule-
ment erafle le front, mais autour de lui c'est une hecatombe. La machine
infernale de Fieschi a fauche la foule: 18 morts et 22 blesses gisent sur
le pave du boulevard. Le marechal Mortier a ete tue raide d'une balle
a l'oreille gauche.
О ironie! ce matin-la, les lecteurs du Charivari10 avaient pu lire cette
note: "Hier, le roi-citoyen est venu de Neuilly a Paris avec sa superbe
famille sans etre aucunement assassine sur la route."
Fieschi, atrocement blesse par l'eclatement prevu par Morey, fut
arrete alors qu'il essayait de s'enfuir par la rue des Fosses-du-Temple.
Morey et Pepin avaient pris tant de precautions... qu'ils se firent
prendre. (...)
Ils furent guillotines tous trois le 19 fevrier 1836.
(...) Barbes et Blanqui11, prevenus par le bourrelier, se tenaient prets
a agir. Si l'attentat avait reussi, la deuxieme republique serait nee treize
ans plus tot.
ANDRE CASTELOT. Le Grand Siecle de Paris.
Примечания:
1. Сапожное шило. Морей был шорником и сапожником, чинил обувь
и конскую упряжь. 2. Стянул, слямзил, прикарманил. 3. Бакалейщик, который
будет "финансировать" покушение. 4. Макет. 5. Construction du francais parle: le
mot interrogatif est en fin de phrase. 6. Я вас финансирую, дам денег. 7. Три дня
революции 1830 г., в результате которой Луи-Филипп занял королевский трон.
8. Цареубийцу. Зд., Fieschi. 9. Сообщника. 10. Сатирический журнал того времени.
11. Политические деятели республиканской партии, идейные вдохновители рево-
люции 1848 года.
182

ГРАММАТИКА
НЕОПРЕДЕЛЕННАЯ ФОРМА ГЛАГОЛА
(L'INFINITIF)
Случаи употребления неопределенной формы глагола (простой или
сложной) крайне разнообразны. В частности, неопределенная форма
глагола может играть роль существительного, например:
Подлежащего: "II est necessaire DE TUER le Roi ", dit-il. (= tuer le Roi est
necessaire).
Дополнения:
прямого: Je desire RESTER.
косвенного с предлогом de: Le trio decida D'OPERER. - II a promis DE
SE TUER.
косвенного с предлогом a: Fieschi reussit A TUER 18 personnes.
Глагол в неопределенной форме имеет свое собственное подлежащее,
отличное от основного подлежащего: Le roi voit UN JET DE FUMEE SORTIR de
la fenetre.
Обстоятельства; например, обстоятельства образа действия:
II passait sa journee A POUSSER L'ALENE ET A TROUER LE CUIR;
Le roi-citoyen est venu a Paris SANS ETRE ASSASSINE sur la route;
- обстоятельства предположения, условия:
A VAINCRE sans peril, on triomphe sans gloire (Corneille): = si on est
vainqueur sans peril...
Дополнения к существительному: Le moment D'AGIR est arrive. -
Philippe etait un homme A SUPPRIMER, (в значении прилагательного = digne
d'etre supprime). - Или просто: Philippe etait A SUPPRIMER.
Дополнения к прилагательному: Barbes et Blanqui se tenaient prets
A AGIR.
УПРАЖНЕНИЯ
I) "Et cela coutera combien?" В какой части предложения находится вопроси-
тельное слово? - Как должна быть построена эта фраза в письменном языке?
в литературном языке?
II) Объясните значение глаголов в conditionnel: // etait aime d'une fille dont il
aurait pu etre le pere. - // suffirait d'un homme, d'un seul, pour mettre le feu. - C'est
cela qu'il vous aurait fallu pour vos barricades! - Ce serait meilleur pour Philippe! -
Pour 500 francs, ce serait dommage de s'en priver! - Ce jour-la, le roi passerait une
revue generale de la Garde Nationale.
III) Перенесите рассказ о покушении, написанный в present de narration, в план
прошлого. (Со слов: "Le soir du 27 juillet..." до слов: "d'une balle a l'oreille
gauche".)
183

IV) Замените в тексте для чтения глаголы в Indicatif формами infinitif present
и infinitif passe.
V) (а)Составьте 4 предложения в неопределенной формой этих глаголов
в роли подлежащего. (В частности, в предложениях с безличными глагольными
конструкциями, например: il est necessaire de tuer le roi.)
(б) Составьте предложения с глаголами в неопределенной форме в роли
дополнения (с предлогом или без него).
(в) Составьте предложения с глаголами в неопределенной форме в роли
обстоятельства.
(г) Составьте предложения с глаголами в неопределенной форме в роли
дополнения к прилагательному или существительному.
VI) Измените конструкцию предложений, поставив глаголы, не выделенные
курсивом, в infinitif с предлогом; при этом слова в скобках в новом предложении
не потребуются: - II mange, il dort; (voila a quoi) il passe sa vie. - Cet insolent va
entrer ici (et ne) saluera personne. - J'opererai le blesse; je (V) ai decide, dit le
chirurgien. - Je t'offrirai un beau voyage; je (le) promets. - Donnez-lui dix mille
francs, (cela) suffira.
VII) Назовите 10 глаголов, неопределенная форма которых с артиклем может
выступать в роли существительного (Напр.: le dejeuner).
VIII) Эссе. Racontez une seance du proces des trois conspirateurs, Fieschi, More)
et Pepin, tel qu'on peut l'imaginer d'apres la lecture.
ТЕКСТ 66
LA BOURSE
"Ils jouent a l'argent, expliqua Launois.
- Pour le compte des autres, ajouta Noel Franc?ur. Ceux qui
encaissent1 ne se gelent pas sur les marches2. Pas plus qu'ils ne
descendent dans les mines ou ne recoltent le caoutchouc. Et quand un
nigaud3 de mon espece risque sa peau pour enlever Alep ou defendre
Damas4, il ne se doute pas que ca sert a enrichir ceux qui speculent5 sur
le petrole..."
Il gravit quelques marches, suivi de ses compagnons. Sous le
peristyle, les commis de coulissiers6 se bousculaient en vociferant
devant des tableaux noirs. A chaque valeur qu'inscrivait le prepose .
c'etait une explosion de cris: "Deux mille deux... Deux cent cinq... Deux
cent six..." Rien que des chiffres. Tendant l'oreille, Franc?ur parvint
pourtant a saisir quelques mots. Toujours les memes: "J'ai! Je prends!
J'ai!" Comme une mysterieuse antienne8.
184

"Mais ils ont quoi? Ils prennent quoi? finit-il par demander a Toine
emmitoufle dans son cachez-nez.
- Rien... Du papier... Du vent", lui repondit la voix enchifrenee9.
Ce jeu passionnait tellement les employes de Bourse qu'ils ne semblaient
pas souffrir du froid. "La fievre les rechauffe", pensa Noel. Quelques
frileux seulement battaient la semelle a l'ecart, puis retournaient vite se
meler au ch?ur: "J'ai! Je prends! J'ai! Je prends!" On eut dit un office10 dans
un asile de fous. Les clameurs, un instant, devinrent assourdissantes, puis,
soudainement, ce fut le silence. Comme si la stupeur eut serre les gorges.
Mais cela ne dura que quelques secondes. Les hurlements reprirent, encore
plus nourris. La masse humaine entassee derriere les colonnes se disloqua,
se repandit sur les marches, toujours vociferant. Certains bondissaient vers
les grilles, courant au telephone. L'un d'eux bouscula Toine Launois. Celui-
ci reconnut son confrere de Paris-Midi11
"Qu'est-ce qui se passe?
- Le Syndicat de la coulisse fait annuler les cours du Consortium".
Ces mots lances, l'informateur repartit a toutes jambes. Noel serra les
dents; le bon Toine poussa un gemissement. Coudur, seul, n'avait pas
compris.
"Qu'est-ce qu'il gazouille, le frere?12 demanda-t-il timidement
a Launois.
- Que les titres de Robinson ne sont plus cotes.
- Ah! Et ca veut dire quoi?
- Qu'il est raine."
Coudur en perdit le souffle. Puis, de fureur, il jeta son chapeau par
terre et le pietina. La-haut, le prepose, d'un coup de torchon, effacait un
chiffre sur l'ardoise: c'etait fini.
ROLAND DORGELES Tout est a vendre.
Примечания:
1. Зарабатывают, зашибают деньги. 2. Имеются в виду ступени величественной
лестницы, ведущей в здание Биржи. 3. Простофиля, болван. 4. Намек на военные
операции того времени на Ближнем Востоке. 5. Спекулируют. 6. Маклеры,
продающие ценные бумаги, не зарегистрированные на Бирже. 7. Celui qui est
charge d'une tache, prepose a une fonction. 8. Церк. Антифон: песнопение, в котором
постоянно повторяются одни и те же слова {=j'ai des valeurs a vendre, a ce prix. Je
prends des valeurs a ce prix). 9. Разг. Простуженный, гнусавый. 10. Богослужение.
11. Название газеты. 12. Argot; qu'est-ce qu'il dit, celui-la? On dit plus souvent:
qu'est-ce qu'il chante?
185

ТЕКСТ 67
LE MUSEE GREVIN
"Comment, vous ne connaissez pas le Musee Grevin?
- Oh! vous savez, les musees, je m'y ennuie terriblement. Ces toiles
alignees au mur, ces statues qui gardent pour l'eternite des attitudes
etranges...
- Vous n'etes pas un amateur d'art. Mais vous avez le courage de
votre opinion! Seulement, voyez-vous, le Musee Grevin n'a aucun
rapport avec le "Prado", les "Offices" ou le "Louvre". Connaissez-vous
"Madame Tussaud", le musee de Londres?
- Cette galerie de mannequins, grandeur naturelle, representant des
personnages fameux?
- C'est ca. Eh bien, le Musee Grevin en est la replique1 parisienne,
mais une replique originale. "Madame Tussaud" (que fonda, soit dit en
passant, un menage francais, vers 1790) vous offre une collection
impressionnante d'instruments de torture ou d'assassinat. Le Musee
Grevin, lui, met l'accent moins sur l'horreur que sur le pittoresque2. Ce
qui y domine, ce sont les tableaux d'histoire ou les lieux sont recon-
stitues avec autant de fidelite que les costumes et les visages.
- Par exemple?
- Par exemple, la vie de Jeanne d'Arc, les journees les plus celebres
de la Revolution francaise, une reception chez Bonaparte a la Mal-
maison...
- Vous n'allez tout de meme pas pretendre que les visages sont ici
des portraits exacts?
- Presque! Car partout ou un document a pu servir de modele, le
personnage a ete figure avec une verite scrupuleuse. Parfois, meme,
vous avez sous les yeux des objets reels, authentiques: ainsi cette
baignoire ou Marat, le fameux Revolutionnaire, git poignarde, c'est
vraiment celle qui servait a ses bains... Le tableau est saisissant: Char-
lotte Corday, la meurtriere, debout, hautaine et impassible pres du
cadavre, tandis que la foule ameutee par la servante enfonce la porte...
- Mais "Tussaud" represente beaucoup de personnages contem-
porains...
- Le Musee Grevin aussi: vous y verrez le President de la Repub-
lique, des ministres, les principaux hommes d'Etat du monde entier, les
cosmonautes, les triomphateurs du Tour de France cycliste, que sais-je
encore?
- Et ces gens-la ont pose devant les imagiers?
186

- Oui, souvent... Ce n'est pas le cas, evidemment, de ce modeste
citoyen (en cire!) que vous trouverez assoupi sur une banquette, un
journal etale sur les genoux... Il a une amusante histoire. Figurez-vous
qu'on avait d'abord mis dans ses mains un numero du Gaulois, quotidien
de l'epoque. Le directeur du Gaulois se facha tout rouge: "Vous avez
l'air d'insinuer, dit-il, que la lecture de mon journal est endormante!"; on
remplaca le Gaulois par d'autres quotidiens. Et les directeurs de
protester tour a tour. On eut alors une excellente idee: celle de glisser
entre les mains du dormeur le Journal officiel de la Republique
francaise. Et ce fut un eclat de rire general... "
G. M.
Примечания:
1. Повторение, подобие. 2. Делает упор не столько на ужасное, сколько на
живописность (выразительность).
ГРАММАТИКА
НЕОПРЕДЕЛЕННАЯ ФОРМА ГЛАГОЛА (продолжение)
I. - Инфинитив употребляется для выражения приказа
и запрета. В данном случае инфинитив по значению приближается к
повелительному наклонению (imperatif), но приказ или запрет, выра-
женный инфинитивом, относится не к конкретному лицу, а ко всем
окружающим, к любому потенциальному слушателю или читателю.
В данном значении инфинитив употребляется в поговорках, объявлениях,
кулинарных и медицинских рецептах:
S'ESSUYER les pieds en entrant dans le Musee. - NE PAS FUMER!
II. - Инфинитив употребляется для выражения негодования,
возмущения:
Moi! CROIRE a ces racontars!
III. - Инфинитив в повествовании может употребляться в значении
indicatif passe, и в этом случае перед ним стоит предлог de:
Et les directeurs DE PROTESTER tour a tour. (= Les directeurs protesterent.).
IV. - Инфинитив может выражать вопрос - точнее, сомнение,
колебание. Если перед глаголом в неопределенной форме стоит вопроси-
тельное слово (quoi? que? comment? ou?), это означает, что лицо, высту-
пающее в роли подлежащего, спрашивает себя, что делать, что можно
было бы сделать в той или иной ситуации:
QUE FAIRE? QUE DIRE? QUE REPONDRE? COMMENT SORTIR
D'ICI? OU ALLER? (= Que dois-je faire? Que dois-je dire? и т.д.).
187

V. - Б придаточном относительном предложении инфинитив
заменяет наклонение, обозначающее возможность (subjonctif или conditi-
onnel). В этом случае относительное предложение всегда вводится пред-
логом: Je n'ai personne AVEC QUI CAUSER (= avec qui je causerais, avec qui je
puisse causer).
УПРАЖНЕНИЯ
I) Найдите в тексте глаголы в infinitif и объясните их употребление.
II) Образуйте infinitif passe этих глаголов.
III) Составьте 6 предложений, содержащих совет, приказ или запрет
с помощью глаголов в неопределенной форме. Используйте обороты разговорного
языка. (Напр.: Фармацевтика: Agiter le flacon avant de s'en servir. - Кулинария:
prendre deux ?ufs bien frais, et en battre les blancs en neige.)
IV) Измените предложения таким образом, чтобы вместо подчеркнутых
глаголов стояли глаголы в infinitif в повествовательной или вопросительной
функции: Charlotte Corday etait une monarchiste convaincue. Elle se demandait
comment mettre un terme aux exces revolutionnaires de Marat. "Que ferais-ie, se disait-
elle, pour l'empecher de nuire?" - Elle pensa alors a le, tuer. - Mais comment i
parviendrait-elle ? Par quel chemin se rendrait-elle a Paris? Puis comment
approcherait-elle de Marat? - Et la jeune fille hesitait devant tant de difficultes.

V) Преобразуйте данные предложения таким образом, чтобы употребить
в них неопределенную форму глагола (вспомогательный глагол вам не понадо-
бится): Que dois-je lui repondre? - A qui peut-on se fier? - Comment pourrions-
nous l'aider? - Quand vais-je le convoquer? - Ou puis-je me cacher? - Que
pourrais-je faire dans cette circonstance?
VI) В репликах из монолога Гарпагона (комедия Мольера ''Скупой", акт 4.
сцена 7) замените многоточия на подходящие по смыслу вопросительные слова.
"On m'a derobe mon argent. ... peut-il etre? ... est-il devenu? ... est-il? .. ferai-je pour le
trouver? ... courir? ... ne pas courir?"
VII) Замените глагольные словосочетания в придаточных относительных
предложениях на один глагол, в неопределенной форме: Je n'ai pas d'amis a qui je
pourrais confier mes soucis. - Connaissez-vous quelqu'un avec qui vous puissiez
traiter? - Vous trouverez (quelqu'un) a qui vous devrez parler (опустите
местоимение quelqu'un). - Donnez-moi (quelque chose) avec quoi je puisse ecrire
(опустите quelque chose и поставьте перед инфинитивом предлог de вместо
предлога avec).
СЛОВАРЬ
(Словосочетания со словом tete). Объясните их значение: Les tetes
des personnages de cire paraissent vivantes. - Mon fils tient la tete de sa
classe; mais a la maison il n'est guere docile: il tient souvent tete a sa mere. -
Monsieur X est a la tete d'une grosse affaire commerciale; souvent il a tant de
188

travail qu'il ne sait ou donner de la tete; cependant il ne perd jamais la 'ete - -
Cesse de pleurer et de te plaindre, j'en ai par-dessus la tete (pair ) - - Pourqiw
cet air grognon? Pourquoi fais-tu la tete (разг.)? - - Ce garcon est une mau-
vaise tete et ses coups de tete ne se comptent plus - Le meunier de IM Fon
taine ne tint compte d'aucun avis: il en fit a sa tete. - Les jeunes geru,
s'avancaient en criant a tue-tete; ils avaient un peu bu et n'avaient pas toute
leur tete. - Qui veut faire cette multiplication de tete, sans ecrire? - Le ban-
quet des anciens eleves de l'ecole a eu lieu hier; nous avons paye 1200 francs
par tete. - Lorsque nous nous retrouverons en tete a tete, je te dirai ce que jt
pense.
ТЕКСТ 68
A L'IMPRIMERIE D'UN JOURNAL, LA NUIT
Les imprimeries de journaux sont nombreuses aux abords des Grands
Boulevards.
La Sanction s'imprimait rue Saint-Joseph, au premier etage de*
Imprimeries associees, dans la seconde moitie de la grande salle, ar
fond et a droite.
Gurau1, son rouleau de papier a la main, longeait l'allee centrale
entre les machines. Comme chaque fois, il etait saisi par la meme petite
angoisse. L'odeur d'imprimerie - cette odeur de papier moite, d'encre,
d'huile chauffee, de metal mou - sans lui etre franchement desagre
able, l'inquietait. Les bruits: ronronnements, roulements, cliquetis,
achevaient de le mettre mal a l'aise. (...)
Une imprimerie comme celle-la, vetuste2 quant a sa structure
d'ensemble, moderne seulement par le detail de l'outillage, lui
donnait les memes incertitudes, la meme sorte d'interrogation
ambigue3 sur la condition de l'homme actuel, que certains abords
de grande ville.
Il se dirigeait vers une cabine vitree, situee tout au fond de la salle, et
qui d'ordinaire, a cette heure-la, etait libre.
En passant pres des marbres4 reserves a La Sanction, il fit signe au
prote5 Balzan, que l'on appelait le plus souvent par son prenom
Nicolas.
"Donne ca a composer. Il manque quinze ou vingt lignes.
189

- Ou trente Avec vous, on ne sait jamais C'est embetant Vous
nous faites toujours des coups comme ca
- Si tu etais sorti de la Chambre a onze heures, apres t'y etre
ereinte , tu trouverais encore joli d'avoir reussi depuis a ecrire plus des
trois quarts de ton article D'ailleurs pour ma conclusion, j'ai besoin de
savoir comment la seance a fini " ( )
Bal/an, avec ses joues rebondies et roses, sa grosse tignasse7 frisee
et deja grisonnante, son ventre de proprietaire sous la blouse noire,
examinait le manuscrit de Gurau Parfois, il reniflait, en soulevant tout
le haut du corps Gurau, sans vouloir se l'avouer, etait assez anxieux des
signes d'interet que donnerait ou ne donnerait pas Balzan Mais Balzan
se contenta d'emettre
"Ca va deja nous faire un peu plus d'une colonne et demie Le
compte rendu de la Chambre nous mange8 un sacre9 morceau de la
"une" et de la "deux"10 Rien que votre discours Vous ne pourriez
pas couper quelque chose dans l'article1? Surtout que11 vous avez du
repeter un peu les memes choses
- Nicolas, tu me fais suer12 Compose deja comme ca Quand je
relirai le tout, je verrai si je peux gagner dix ou quinze lignes "
JULES ROMAINS Les Hommes de Bonne Volonte
Примечания
1 См стр 18 2 Ветхая, обветшалая, старая 3 Неясный, неоднозначный
Люди живут в современном, но жалком мире 4 Пoлигр. Талер - стол (когда-то
его делали из мрамора) на котором печатник "выкладывает" набранный текст для
подготовки печатной формы к матрицированию или печати 5 Полигр Мастер
цеха 6 Разбитый от усталости (букв.: comme si tu avais les rems brises) 7 Разг.
Взлохмаченные нечесаные волосы 8 Разг. Занимает, съедает 9 Прост
Здоровенный 10 Жаргон журналистов первая страница, вторая страница.
11 Fam. pour etant donne, surtout, que Puisque, surtout 12 Прост Ты мне
надоел,осточертел
ГРАММАТИКА
СОГЛАСОВАНИЕ ПРИЧАСТИЯ ПРОШЕДШЕГО ВРЕМЕНИ
(ACCORD DU PARTICIPE PASSE)
Запомните несколько особых случаев согласования participe passe.
I - С местоимением en: Des pieces de theatre, J'EN ai vu BEAUCOUP, j'EN
ai vu QUELQUES UNES (причастие не согласовано, так как en - de cela)
190

- Ho: COMBIEN EN as tu vu? или COMBIEN EN as tu vues?
Согласование возможно, если перед глаголом стоит наречие combien
II - IA QUANTITE de pieces que j ai vues (или vue если хотят сделать
акцент на количество)
III - Quelles chaleurs il a fait! Quelles chaleurs il y a eu! В безчичных
конструкциях причастие не изменяется.
IV - Cette femme, je l ai entendue CHANTER с est la femme, que j ai
entendue, /' является дополнением к entendu следовательно, необходимо
согласование - Cette romance, je l'ai entendu CHANTER on a chante
la romance, /' является дополнением к глаголу chanter следовательно
причастие не изменяется
N В - Однако в случае IV допустимо не согласовывать причастие
(entendu, vu) за которым следует infinitif.
V - J ai vu toutes les pieces que j ai pu que является дополнением
к глаголу \ои который опущен в предложении (les pieces que j ai pu voir)
a не к pu которое является вспомогательным, и поэтому не изменяется.
- Voici les pieces que j'ai eu a apprendre que является дополнением
к 1лаголу apprendre а не к еu которое является вспомогательные и не
изменяется. - Cette robe, je l ai fait acheter l является дополнением
к глаголу acheter a не к fait которое в данном случае является
вспомогательным и не изменяется.
VI - Автор, говоря о самом себе, пишет в предисловии 'NOUS nous
sommes efforce de decine "
УПРАЖНЕНИЯ
I) Замените глаючы в скобках на причастия этих глаголов Если нужно,
сделайте согласование Ces, journaux je les ai (laire) tirer a 400 000 exemplaires -
Des imprimeurs j en ai (von) beaucoup - Combien j en ai (voir) dans mon sejour
a Pans1 - Que de fautes d impresion il y a (avoir) dans cette seule page1 - Que de
bons ptotes j ai (avoir) dans mon imprimerie1 Ces proies, je les (voir) travailler douce
hem es de suite - Les pages de ce livre je les ai (voir) tirer en quelques minutes - Je
t ai donne toutes les informations que j ai (pouvoir) - Quelles pages as tu (avoir)
a composer9 - Les ouvriers je les ai (entendre) se plaindre au patron - Combien en
as tu (rencontrer), de ces imprimeurs negligents? - La masse des volumes que j ai
(lire) est extraordinaire - Les volumes que j ai (lire) sont dans cette armoire - Ces
volumes le les ai tous (fane) lire a mon fiere -// les a (avoir) a lire en deux
semaines - Quelles chaussures as tu (taire) fane? - Des poids <l en a (faire) de plus
rigour eux
II) Объясните устно значение следующих словосочетаний затем составьте
с ними предложения le manuscrit (ou la copie) - Composer un journal -
Composer a la main a la linotype a la monotype (2 sortes de machines Le nom de la
1 re contient ligne et type = caracteres - celui de la seconde mono prefixe grec
signifiant seul isole, et type) -relire une epreuve -Le correcteur -Le tirage
191

<<

стр. 5
(всего 9)

СОДЕРЖАНИЕ

>>